This website uses cookies. By using the site you are agreeing to our Privacy Policy.

17.04.2019 Marianne Chua

Quelques conseils pour devenir un photographe de mariage original

Marianne Chua

Marianne Chua est une célèbre photographe de mariage installée à Londres, dont les photos au style documentaire, tout à la fois élégantes et décalées, ont été remarquées dans le monde entier. En 2017, complétant ses nombreuses récompenses en provenance du « Fearless Photographers » et « Wedding Photojournalism Association », le magazine photo américain Rangefinder Magazine la reconnaissait comme l’une des 30 étoiles montantes de la photographie de mariage.

Son esthétique inhabituelle est en partie due à son manque d’expérience photographique et à son ignorance des règles de la photo de mariage. Après son doctorat en psychologie, Marianne décide de se risquer à la photographie professionnelle après avoir été embauchée par une amie séduite par ses photos réalisées avec un appareil rudimentaire. En quelques années, son dynamisme commercial lui permet d’embrasser une carrière à temps plein après une brève incursion dans la photographie de scène « live » auprès d’artistes tels que P!nk, Stevie Wonder et Florence + The Machine.

Marianne a créé son propre style, caractérisé par des images pleines, des couleurs contrastées, en transposant sa vision du monde aux événements privés, conventions d’entreprises et aux performances en tant que photographe pigiste. Marianne est actuellement photographe pour « Secret Cinema », la plus grande compagnie de théâtre immersif du Royaume-Uni.

Au-delà de cela, elle est très préoccupée par la place des femmes dans l’activité photographique. Elle a, dans ce but, enseigné et organisé plusieurs ateliers. Elle a, à de nombreuses reprises, été invitée à animer des conférences sur la photographie pour des publics très divers (revendeurs ou photographes amateurs).

Comment devenir un photographe de mariage original

Si vous êtes un photographe de mariage équipé en matériel Fujifilm, vous êtes probablement déjà quelqu’un qui n’a pas peur de s’éloigner du statu quo. Mais quand il s’agit de marketing et de démarches commerciales, de nombreux photographes de mariage n’osent pas le « décalage » pour mettre en avant leur originalité. Ils se présenteront volontiers comme des « touche-à-tout », prendront toutes les commandes possibles et se sentiront parfois obligés, au mépris des réalités économiques, de baisser leurs prix face à la concurrence d’autres photographes. Cette approche présente plusieurs inconvénients :

1) Si vous ne ciblez pas parfaitement vos clients, il y a de fortes chances pour que vous rencontriez des couples avec lesquels vous n’aurez aucun atome crochu ou, pire encore, qui ne vous inspireront pas. Le luxe de pouvoir choisir est le principal avantage d’un travail autonome. Pour un emploi de quelques jours, vous ne choisiriez jamais activement de travailler pour un patron que vous n’aimez pas, alors pourquoi le faire ici si vous êtes votre propre patron ? Quand vous n’êtes pas motivé à l’idée de réaliser une séance photo pour un couple, vous ne vous impliquerez qu’insuffisamment et ne mettrez pas l’énergie nécessaire pour produire de bonnes images. Si, au contraire, ce mariage vous fait vibrer, votre créativité sera décuplée et les photos que vous produirez n’en seront que meilleures. Si vous vous entendez bien avec le couple, vous serez sans doute en phase avec leurs amis. Si c’est le cas, vous êtes susceptible de profiter pleinement du bouche-à-oreille pour des commandes à venir.

2) Il y aura aussi un impact sur votre temps disponible et votre motivation. Si vous essayez de plaire à tous, vous recevrez probablement quantité de courriels tièdes de gens faisant simultanément leurs recherches. Du coup, vous serez aspirés par des travaux administratifs inutiles tout en initiant le contact avec le client d’une position de faiblesse vous obligeant à travailler dur pour obtenir leur adhésion. A l’inverse, si vous vous adressez exclusivement à votre marché de niche idéal. Vous recevrez moins de demandes, mais si chacune de celles qui arrive dans votre boîte de réception est déjà super enthousiaste pour VOUS avoir, il y a de fortes chances que vos futurs clients n’iront pas voir la concurrence. Dans de nombreux cas, leur décision est déjà prise et une grande partie de votre effort de prospection a déjà été fait pour vous.

3) Vous êtes plus susceptible d’atteindre un prix « plafond ». Personnellement, je pense qu’il y a deux types de photographes : les « fournisseurs » et les « artistes ». Il n’y a pas de hiérarchie entre les uns et les autres, mais la méthode affecte la façon de présenter son travail. Un photographe « fournisseur » cherche à photographier n’importe quel mariage se présentant à lui, généralement avec la volonté de fournir, sans trop d’expression personnelle, ce dont le couple a besoin. Se présentant comme des « touche-à-tout », ils atteignent souvent un plafond de prix indépassable, parce qu’il y aura toujours moins cher pour des photos tout aussi bonnes. Le photographe « artiste » propose exclusivement « son » travail, lequel n’est pas interchangeable avec celui d’un autre, laissant le client libre de le choisir ou non. Les couples qui le choisissent achètent plus qu’une série de photographies ; ils achètent l’expérience, la personnalité et l’œil du photographe. Dans l’esprit d’un couple, c’est une production unique, non « copiable » et donc inestimable.

Le message clé est le suivant : n’ayez pas peur d’exprimer votre créativité et ciblez votre réseau de couples idéaux. Je suis un photographe de mariage et j’ai réussi à me consacrer à cette activité à temps plein dès ma première année d’activité. Mon emploi du temps est plein année après année et je travaille exclusivement pour mon public cible. Les couples photographiés manifestent leur enthousiasme pour le travail que je leur propose et je suis très bien accueillie le jour du mariage. Ma cote est telle auprès des couples et des invités du mariage que je ne dépense que très peu d’argent en marketing.

Comment attirer mes clients idéaux ?

Maintenant que vous avez accepté l’idée d’exploiter un marché de niche, vous vous demandez peut-être comment vous y prendre ? Voici quelques informations de base sur la façon de commencer :

1) Tout d’abord, vous devez définir votre client idéal. Pour ce faire, vous pouvez vous appuyer sur l’existant ou partir de zéro. Choisissez dix des mariages préférés que vous avez photographiés et essayez d’identifier les caractéristiques démographiques communes parmi ces couples. Parfois ce n’est qu’une question d’apparence, parfois c’est une question de personnalité. Cependant, si vous pensez que vous n’en « sortez » pas encore votre couple idéal, vous pouvez décrire le couple imaginaire. Explorez alors les moindres détails de leur mode de vie, les éléments de leur personnalité, donnez-leur même des noms !

2) Deuxièmement, assurez-vous que les photos de votre site Web sont conformes. Votre site Web constitue votre vitrine principale et vous devriez réfléchir sérieusement à sa présentation pour une navigation super efficace de 60 secondes. Gardez ceci à l’esprit :

– Montrez ce que vous voulez photographier et ne montrer que ça. Votre site Web n’est pas une publicité pour ce qui se passe le jour du mariage. Chaque couple sait qu’il y aura un échange de bague et un baiser. Vous n’avez pas besoin de montrer chaque étape importante d’un mariage dans l’ordre chronologique. Si vous n’aimez pas prendre des photos de groupe, ne mettez pas de photo de groupe sur votre page d’accueil.

– Assurez-vous que vos futurs couples-clients puissent s’identifier et se projeter vers leur prochain mariage à travers vos images. Que ce soit via un lieu similaire ou en vous assurant que les couples montrés reflètent bien votre client idéal.

– Soyez rigoureux, ne présentez que des photos qui correspondent à votre style photographique. Votre « editing » et la qualité de vos images doivent être cohérents.

3) Communiquez avec vos clients idéaux en dévoilant votre personnalité à travers le texte présent sur votre site. C’est souvent l’exercice le plus difficile pour des photographes : nous sommes créatifs avec l’image et pas nécessairement avec les mots ! N’ayez pas peur de vous ouvrir littéralement à l’autre et exprimer ce que vous aimez photographier, pour quel genre de personne vous aimez travailler. Cela peut vous fermer des portes mais rappelez-vous qu’il s’agit d’attirer seulement votre cible idéale. N’oubliez pas que les couples explorent des dizaines de sites très rapidement. Il est donc essentiel d’attirer leur attention avec le moins d’efforts possible de leur part pour vous comprendre et saisir ce que vous représentez.

4) Une fois choisi par votre couple-client idéal, leur expérience future avec vous – les premières rencontres, votre savoir-être le jour de leur mariage, la façon dont vous livrerez – doit être cohérente avec votre image de marque. Tout ce travail mis en place pour séduire le couple-client ne se transformera pas en souvenir positif et durable – et donc en fidélisation et bouche à oreille – s’il vous sent trop différent de l’impression donnée sur votre site et s’il vous croit malhonnête. Si votre image de marque est fidèle à vous-même (et réciproquement), il vous sera beaucoup plus facile de développer une expérience positive pour vos « couples idéaux ».