This website uses cookies. By using the site you are agreeing to our Privacy Policy.

09.10.2020 Michael Schnabl

L'art du portrait

Michael Schnabl

Michael Schnabl travaille pour plusieurs grandes entreprises de renommée mondiale spécialisées dans la photographie publicitaires, l’illustration et la mode. Ses pages éditoriales et ses photos ont été publiées dans de nombreux magazines tels que ELEGANT, ELEGANT INK, FUJILOVE, VOGUE Italia (en ligne), Die Grazerin, Colorfoto, Amateur Photographers UK, Fotoforum et plus encore. Les musiciens apprécient particulièrement son style pour la réalisation de pochettes de CD et les photos de groupes. Il est un de nos « X-Photographer » officiel et travaille également pour la « Fujifilm School ». Michael Schnabl écrit aussi régulièrement des articles dans des magazines photo, principalement lorsqu’il s’agit de portrait.

Ces dernières années, il a remporté de nombreux prix lors de grands concours photographiques internationaux. Entre autres, 2 médailles d’or au « Trierenberg Super Circuit (2012, 2015) et 10 prix « European Professional Photographer » entre 2011 et 2016. Dans les ateliers qu’il anime à travers l’Europe, il transmet sa passion pour la photographie de portrait.

D’aussi loin qu’il s’en souvienne, la photographie a toujours occupé une place importante dans la vie de Michael Schnabl. Une passion pour les images prises sur le terrain l'a attiré vers ce mode d’expression. Aujourd’hui, en tant que photographe professionnel spécialisé dans le portrait et la publicité, il peut s'adonner quotidiennement à sa passion. « J'accorde une attention particulière au choix du lieu », nous dit-il. « J'aime les lieux abandonnés. Ils dégagent toujours un charme particulier et racontent leur propre histoire. »

Sans surprise, c'est ce plaisir de « shooter » directement sur le terrain qui l'a amené à travailler avec les appareils de la Série X FUJIFILM. Il a commencé il y a de cela 5 ans avec le  X-T1 et il travaille aujourd’hui avec le FUJIFILM X-T4. « Ce boîtier est un élément essentiel de mon matériel », dit-il. « Je trouve la reproduction des couleurs vraiment impressionnante - je n'ai encore jamais rien trouvé de tel ».

FUJIFILM X-T4 - F4, ISO 160, 1/125 sec

FUJIFILM X-T4 - F4, ISO 160, 1/125 sec

Pour réaliser ses images, Michael a toujours l'embarras du choix dans la gamme des objectifs XF. Une optique particulière s'est démarquée dès le début et l'a aidé à développer ses intentions créatives. « Le FUJINON XF56mmF1.2 R est un objectif à portrait de « première classe » sur lequel je peux toujours m’appuyer et qui me permet d’obtenir d'excellents résultats », dit-il avec enthousiasme. « Pour moi, un objectif doit me permettre d’obtenir plus que simplement cadrer et mettre au point un sujet. Je fais particulièrement attention à la qualité du flou de l'arrière-plan dans l'image lorsque j'utilise des objectifs à portraits. Ces zones floues baignent mes photos dans une atmosphère calme ».

Il y a toujours une certaine sérénité dans les images de Michael, ce qui est parfois en contradiction avec l'allure ou la pose étrange du modèle. Les palettes de couleurs éteintes qu'il utilise souvent y participe indéniablement, mais il est impossible d'ignorer l'importance de la manière dont il contrôle finement les points clés de la mise au point grâce à une gestion minutieuse de la profondeur de champ. « J'ai besoin d'un objectif lumineux. Cela me permet d'utiliser la plus grande ouverture possible et donc de bien séparer le sujet net de son arrière-plan flou » nous confirme-t-il.

 

FUJIFILM X-T4 - F2, ISO 160, 1/125 sec

Récemment, Michael a trouvé un concurrent sérieux pour son objectif à portrait favori XF56mmF1,2. Selon lui, le FUJINON XF50mmF1.0 R WR ouvre de nouveaux horizons créatifs avec une mise au point encore plus précise contribuant à rehausser le point fort de l'esthétique de ses images. « À mes yeux, le XF50mmF1.0 produit le plus beau bokeh que je n’ai jamais vu », dit-il. « J'obtiens des effets de flou en parfaite harmonie avec mes portraits. Associés au rendu unique des couleurs proposées par Fujifilm, les résultats sont du plus haut niveau ».

 « Avec le XF50mmF1.0, vous obtenez non seulement un bokeh merveilleux, mais vous disposez d'un système autofocus fiable avec une mise au point stable sur le sujet au point, quel que soit le diaphragme », poursuit-il. « J'ai utilisé le XF50mmF1.0 en studio et en extérieur, avec un flash et en lumière ambiante, et malgré la variation des conditions de lumière, l’AF a fonctionné rapidement et avec précision en toute occasion. Même à l'ouverture maximale de F1.0, le XF50mmF1.0 a donné des résultats extrêmement précis ».

FUJIFILM X-T4 - F2, ISO 160, 1/125 sec

Il reste à voir si le XF50mmF1.0 finira par devenir l'objectif préféré de Michael pour ses portraits, mais à l’usage, cet objectif ne lui a laissé aucun doute sur ses impressionnantes capacités, tant pour sa pratique que pour celle d’autres photographes. « Je pense que c'est l'objectif parfait pour le portrait et les photographies de mariage ambitieuses. C'est le meilleur objectif de portrait que Fujifilm puisse offrir actuellement. Il travaille en parfaite harmonie avec mon FUJIFILM X-T4 et les autres appareils de la série X. »

Vous voulez photographier dans le style de Michael ? Voici quelques conseils qui vous aideront à reproduire son style…

Utilisation de la détection du visage et des yeux


La mise au point automatique avec détection des visages et des yeux peut être activée à partir du menu principal de votre appareil photo, mais elle est plus également et facilement accessible à partir du menu Q, où elle y est présente par défaut.

Quatre réglages de ces modes sont disponibles :

  •  « OFF » : Il désactive l'AF par détection des visages/yeux. Vous pouvez bien sûr utiliser d'autres méthodes de mise au point automatique.
  • « VISAGE » : L'appareil photo recherche les visages dans la scène et fait la mise au point sur eux.
  • « ŒIL AUTO » : L'appareil photo fait la mise au point sur les yeux du sujet, en choisissant l'œil le plus proche de l'appareil.
  • « ŒIL G ou D : L’appareil fait, respectivement, la mise au point sur l'œil gauche ou droit du sujet.

Vous pensez peut-être qu'il n'y a pas beaucoup de différence entre la détection du visage et la détection des yeux, mais si vous réalisez un portrait avec une profondeur de champ très faible comme le fait Michael, l'utilisation d'un des modes de détection des yeux peut faire la différence avec la photo de quelqu'un dont la mise au point sera faite sur le bout de son nez.

Modifier la taille du collimateur de mise au point

Avec une marge d'erreur aussi faible lors de la mise au point avec une très grande ouverture, il est intéressant d'utiliser un collimateur d’AF le plus petit possible afin de viser avec précision la zone devant être nette. Pour ce faire, appuyez sur le “joystick” de mise au point de l’appareil et tournez la molette de commande arrière pour ajuster la taille du collimateur.

Pour la mise au point manuellement, la fonction Focus Peaking permet d’ajuster la zone de netteté sur un élément précis de la scène. Pour cela, appuyez sur la touche MENU OK, puis choisissez le menu de réglage AF/MF, puis MF ASSIST et FOCUS PEAK HIGHLIGHT. Lorsque vous ferez une mise au point manuellement, la zone de netteté sera mise en évidence par une couleur (que vous aurez au préalable choisie en rouge, bleu ou blanc).