This website uses cookies. By using the site you are agreeing to our Privacy Policy.

08.04.2019

Portraits de fleurs en nature morte

Depuis toujours, les fleurs sont des sujets appréciés des artistes. Elles continuent à l’être des photographes d’aujourd’hui. Ce n’est pas vraiment surprenant, les fleurs ont des formes, des couleurs et des textures permettant de réaliser de belles natures mortes pour orner les murs de votre salon.

Faire le « portrait d’une fleur » est à la fois apaisant et méditatif. Si vous êtes un fan de la pleine conscience, nous pensons que vous allez vraiment aimer. La réalisation ne prend que très peu de temps pour un éclairage original et les installations de studio. Nous avons pris ces images dans une cuisine avec un bouquet de fleurs acheté 8 € dans un supermarché et la lumière diffuse d’une fenêtre sur cour orientée au nord. Nous avons utilisé une planche d’étagère comme fond et une feuille de papier A4 comme réflecteur.

Le seul équipement de spécialiste utile pour ce type de photographie est un objectif macro pour s’approcher de très près et remplir le cadre de couleurs. Il y a deux objectifs macro dans la série X. Nous avons utilisé le FUJINON XF80mmF2.8 R LM OIS WR Macro ici car il permet une reproduction au rapport 1:1, soit des images de taille réelle (la même taille sur le capteur de votre appareil photo que dans la vie réelle), tandis que le XF60mmF2.4 R Macro, plus compact, propose des images à la moitié de la taille réelle mais présente l’avantage de pouvoir être emporté partout.

Cela dit, vous pouvez obtenir d’excellents résultats avec le zoom standard fourni avec votre appareil FUJIFILM ou avec d’autres objectifs à mise au point rapprochée, comme le XF50mmF2 R WR. Le secret, c’est de jouer avec ce que vous avez sous la main et de ne pas avoir peur d’expérimenter. Voici quelques conseils pour vous aider à démarrer :

Remplir le cadre

Ce n’est pas une forme de photographie très subtile, mais entrez dedans et remplissez le cadre avec autant de couleurs et de texture que vous le pourrez. Recherchez les tourbillons et les motifs, et essayez de les faire correspondre aux règles de composition que vous connaissez peut-être déjà, comme la règle des tiers et la spirale d’or.

Restez simple !

Un sage dit un jour : « Un peintre sait que la perfection est atteinte non pas quand il n’y a plus rien à ajouter, mais quand il n’y a plus rien à enlever ». C’est la même chose pour les natures mortes. Simplifiez votre composition en éliminant du cadre tout ce qui vous paraît inutile jusqu’à ce qu’il n’y reste que les éléments de base. Le résultat sera pur et simple, ce qui est en soi un élément de beauté.

Utilisez l’écran LCD inclinable

C’est le moment ou jamais d’utiliser l’écran LCD inclinable de votre appareil photo de la Série X. Il permet de prendre du recul et de voir votre composition comme un vrai tirage exposé devant vous. Vous n’aurez pas à faire des contorsions pour avoir une vue dégagée !

N’oubliez pas le noir et blanc
Les fleurs sont de jolies êtres colorés, il ne vous viendra peut-être pas à l’esprit de les photographier en noir et blanc. Mais une fois toutes les couleurs retirées d’une image, vous êtes libre de vous concentrer sur les motifs et les formes sans vous laisser distraire. Essayez les différents modes de simulation de film noir et blanc, en particulier les variantes avec les filtres rouge, jaune et vert – chacune donnant un résultat différent.

ACROS + V

ACROS + J

ACROS + R

Essayez la faible profondeur de champ

Il est difficile d’obtenir une profondeur de champ suffisante pour qu’une fleur entière soit nette en prise de vue macro, car la profondeur de champ diminue au fur et à mesure que l’on s’approche du sujet. Au lieu de lutter contre cela, pourquoi ne pas s’en servir et trouver une composition fonctionnant avec une très faible profondeur de champ ?

Si possible, lorsque vous photographiez une fleur, essayez différentes ouvertures pour voir quelle importance vous voulez donner à la partie nette de l’image.

Simplifiez-vous la vie

L’œil humain est une chose merveilleuse, mais parfois il nous donne une fausse idée de ce que nous pouvons photographier. Nous voyons une plage dynamique beaucoup plus large que celle de nos appareils photo. Nous voyons plus de détails dans les hautes lumières et dans les ombres profondes. Si vous rencontrez ce problème lors de l’utilisation d’une source lumineuse positionnée sur un côté, vous avez besoin d’un réflecteur.

Vous pourrez choisir entre le « high-tech » ou le système D…à vous de voir ! De nombreux réflecteurs d’excellente qualité sont proposés par des entreprises spécialisées dans l’éclairage, mais vous pouvez également essayer une humble feuille de papier d’imprimante A4 ou un morceau de papier d’aluminium froissé. Tenez-le en face de votre source lumineuse, près d’une zone un peu trop sombre, et vous verrez instantanément les résultats.

Enregistrez en Raw puis profitez-en !

Les fichiers JPEG directement issus des appareils de la Série X FUJFILM sont parfaits, mais les fichiers RAW offrent plus de possibilités de post-traitement et de retouche, ce qui peut mener à des résultats plus créatifs. Par exemple, il est facile de changer les couleurs, la saturation et la luminosité pour donner l’impression que vous photographiez une fleur complètement différente. L’édition des fichiers RAW n’est pas destructive, vous pourrez « jouer » avec le fichier .raf autant de fois qu’il vous plaira – expérimentez et soyez créatif avec vos photos !