16.03.2021 Kiko Arcas

Explorez la vie sauvage en photo

Kiko Arcas

Né à Vigo en 1975

Installé à Vigo, je suis un photographe et un passionné d’oiseaux depuis plus de vingt ans, dont une grande partie en tant que bagueur scientifique, collaborant à des cours d’ornithologie proposés par l’Université de Vigo. J’ai également réalisé divers travaux scientifiques sur l’écologie des espèces comme le bécasseau variable ou la pie-grièche écorcheur, tout cela en collaboration avec mon frère José Arcas, docteur en biologie et artiste centré sur la nature.
Mes photographies ont été publiées dans différents ouvrages et publications, tels que El Rio de la Vida, Fotografiando Aves, Ptaki Otop, Visión Salvaje et Guía de las Especies Marinas de Canarias, entre autres.

Je collabore actuellement en tant que photographe au prestigieux producteur de documentaires sur la nature NaturaHD Films. Je travaille également avec FUJIFILM España et propose des présentations dans toute l’Espagne, notamment au Delta Birding Festival, au Urdaibai Bird Center et au salon international du tourisme ornithologique en Estrémadure. Il y a un an, lorsque Fujifilm España m’a demandé d’utiliser ses appareils photo hybrides, je l’ai pris comme un défi personnel. Non seulement parce que j’utilise des appareils reflex depuis plus de 20 ans maintenant, mais aussi à cause de tout l’environnement technique associé : nouveau système, viseur électronique, équipement plus compact, etc. Maintenant, ce défi s’est transformé en bonheur, en confort et en succès garanti pour aborder n’importe quel travail. Le saut qualitatif (et, disons-le, quantitatif) est plus que remarquable.

J’ai gagné en qualité, mais également en poids, mon équipement ayant perdu quelques kilos ce qui est vraiment important en photographie de nature, car nous passons de nombreuses heures avec des sacs sur le dos. Cette année m’a permis d’essayer les boîtiers X-T2 et X-H1, ainsi que les célèbres et excellents objectifs FUJINON. Tout cela s’est déroulé dans des conditions météo les plus difficiles sur le terrain. J’ai maintenant la conviction inébranlable continuer à utiliser le matériel FUJIFILM.

En tant que photographe de la nature, et plus particulièrement d’oiseaux, j’utilise le X-H1. C’est un appareil d’une grande robustesse avec une bonne prise en main et une grande qualité, qui, combiné au zoom XF100-400mm, me garantit une qualité d’image imbattable. Récompenses : Quelques prix photographique remportés dans de prestigieux concours nationaux et internationaux : Montbarbat 2003 et 2005. Respectivement, finaliste et quatrième prix.

Ateneo Ferrolán 2008. 1er prix.
Parque Nacional Islas Cies 2009.
First prize. BBC Wildlife Photographer of the Year 2010. Finaliste.
Montphoto 2011. 2nd prix.
Glanzlichter 2011. Mention Honorable.
Narava 2012. Finaliste.
Festival de l’Oiseau et de la Nature 2015.

Kiko Arcas est passionné de nature et utilisateur enthousiaste de matériel Fujifilm. Qui pourrait mieux vous aider à prendre de superbes images du printemps ?

Un air de printemps flotte en ce moment autour de nous. Le temps se réchauffe, les jours sont plus longs et la nature s’éveille. Tandis que le monde sort de sa torpeur hivernale, les photographes dépoussièrent leurs équipements en prévision des bonheurs à venir. Et quels bonheurs ! Car lorsque la nature se réveille, un spectacle à ne pas manquer s'offre à nous.

Le photographe de nature espagnol Kiko Arcas le sait très bien. Depuis son plus jeune âge, il s'intéresse à la nature, en particulier aux oiseaux, et au cours des 20 dernières années, cet intérêt est devenu non seulement sa passion mais aussi sa vocation. « Tout a commencé lorsque j'avais dix ans. Avec mon frère, j'ai commencé à observer puis à étudier les oiseaux. De là à les photographier, il n'y a qu'un pas. Aujourd'hui, je reste passionné par les oiseaux et le fait de pouvoir les photographier à quelques mètres de distance me procure une énorme satisfaction », s'enthousiasme Kiko.

FUJIFILM X-T4 + XF70-300mmF4-5.6 R LM OIS WR - F8, 1600 ISO, 1/140 sec

Photographier les oiseaux est une activité qui requiert un certain nombre de compétences, une connaissance approfondie de son sujet et une grande patience. Les images étonnantes que Kiko produit avec le matériel Fujifilm ne sont jamais le fruit du hasard ; elles sont la dernière pièce d'un puzzle qui peut prendre du temps à assembler. « L'observation, l'organisation et la planification garantissent une image finale aussi réussie que possible », nous dit-il.

« Le printemps est une explosion de vie. Les plantes commencent à fleurir, les arbres se remplissent de nouvelles feuilles qui nous protégeront du soleil tout offrant nourriture et protection à des centaines d'espèces animales », poursuit Kiko. « Les oiseaux portent leurs plus beaux atours ; des plumages de reproduction admirables aux yeux des photographes animaliers. La vie est partout et c'est tout simplement merveilleux ! »

Il a raison. C'est le moment de sortir et de photographier le monde dans toute sa beauté lumineuse et vibrante. Naturellement, vous pouvez ne pas concentrer toute votre attention sur les oiseaux ; il existe des sujets plus statiques qui ne disparaîtront pas au moindre de vos mouvements et qui sont tout aussi photogéniques. Lorsqu'il s'agit de choisir le bon objectif pour photographier tous ces sujets, il y a un nouveau venu qui mérite qu'on s'y attarde : le FUJINON XF70-300mmF4-5.6 R LM OIS WR.

FUJIFILM X-T4 + XF70-300mmF4-5.6 R LM OIS WR - F8, 1600 ISO, 1/80 sec

Avec une amplitude de longueurs focales de 107 à 457 mm en équivalent 24x36 et la possibilité d'augmenter cette plage avec l'option des téléconvertisseurs FUJIFILM XF1.4X TC WR et XF2X TC WR, le XF70-300mm est une optique polyvalente qui convient parfaitement à la photographie de nature. Sa conception résistante aux intempéries est parfaite pour supporter les averses printanières, tandis que sa stabilisation optique de l'image (OIS), pour un gain jusqu’à 5,5 IL, offre un grand confort pour les prises de vues à main levée. C'est l’objectif que Kiko a utilisé pour chacune des images présentées ici. « Les optiques de Fujifilm ont une taille et un poids parfaits pour mes pérégrinations sur le terrain. En particulier, le XF70-300mm, léger et maniable, bénéficie d'une qualité optique étonnante. Il me donne une confiance totale, et garantit des images parfaites avec un bokeh délicat », dit-il, rayonnant.

Disposer d'un bon équipement est un élément majeur de l'équation aboutissant à la création d'images. Les autres sont le talent, la connaissance du terrain et des techniques pour obtenir les résultats. Kiko privilégie deux approches :

« La première consiste à utiliser une sorte d’affut pour attendre, sans être remarqué, les oiseaux à photographier. La deuxième est une sorte de traque : je porte mon appareil photo en bandoulière, je me promène sur une plage, dans une forêt ou à la campagne et je photographie toutes les occasions se présentant à moi ». « La traque est moins laborieuse et nécessite moins de planification. Les deux techniques me permettent de créer des images à fort impact. »

FUJIFILM X-T4 + XF70-300mmF4-5.6 R LM OIS WR - F5.6, 1600 ISO, 1/210 sec

Qu'il se cache ou qu'il traque, l'arrivée du XF70-300 mm dans la gamme des objectifs permet à Kiko de disposer désormais de nombreuses options au sein du système Fujifilm pour exprimer son approche de la nature. « Les appareils photo de la série X sont parfaitement adaptés, grâce à leur réactivité de mise au point, leur légèreté et leur maniabilité », affirme-t-il.

« De mon point de vue, le FUJIFILM X-T4FUJIFILM X-T3 et FUJIFILM X-S10 sont les meilleures options pour la photographie de nature. Ils bénéficient d’une mise au point très rapide et sont bien équilibrés avec les FUJINON XF200mm, FUJINON XF100-400mm et le nouveau XF70-300mm. »

Ces images exceptionnelles suffisent à donner envie à tout photographe de sortir et de profiter au maximum des nombreuses opportunités en cette période de l'année. Mais Kiko est plus souvent observateur que de créateur, utilisant son équipement Fujifilm et son grand savoir pour enregistrer le monde sauvage tel qu'il se présente à lui. « La nature est un art », conclut-il, « elle attend que nous sortions avec nos appareils photo pour la mettre en images. »

Vous voulez réaliser des images de la nature aussi étonnantes que celles de Kiko ? Adoptez alors ces techniques !

FUJIFILM X-T4 + XF70-300mmF4-5.6 R LM OIS WR - F7.1, 1250 ISO, 1/420 sec

Quand faire une mise au point manuelle

Les appareils photo Fujifilm sont dotés d'un autofocus fantastique, mais il est parfois préférable d'utiliser le mode de mise au point manuelle. Parfois ces situations se présentent en photographie de nature.

Kiko se concentre souvent sur une branche particulière et attend l'arrivée de l'oiseau à un endroit donné. Dans ces situations, l'utilisation de la mise au point automatique fait courir le risque de perdre le point lorsque l'oiseau entre dans le cadre. En travaillant manuellement, vous pouvez régler la mise au point avec précision à l'endroit voulu et attendre.

De même, même si l'autofocus des objectifs macro a considérablement été amélioré, il est toujours utile de passer en mode manuel pour travailler de très près sur de petits sujets. La profondeur de champ disponible à ces distances est en effet très faible, et la précision supplémentaire de la mise au point manuelle peut faire la différence.

FUJIFILM X-T4 + XF70-300mmF4-5.6 R LM OIS WR - F5.6, 400 ISO, 1/55 sec

Travailler avec les téléconvertisseurs

Le XF70-300mm, tout comme d’autres objectifs de la série X, est compatible avec les téléconvertisseurs. L'autofocus et l'exposition automatique fonctionnent normalement, il n'y a donc aucun compromis à faire. Cependant, un téléconvertisseur diminue la luminosité du dispositif optique devant le capteur selon un facteur égal au carré de son grossissement. L’absorption de la lumière par le verre du téléconvertisseur réduit également le niveau de lumière atteignant le capteur, de sorte que lorsqu'il est installé, l'ouverture maximale est réduite.

Vous trouverez ci-dessous la liste des objectifs de la série X compatibles avec ces téléconvertisseurs, les longueurs focales obtenues et les modifications de l'ouverture maximale que vous pouvez attendre de chaque combinaison.

ObjectifAvec XF1.4X TC WRAvec XF2X TC WR
XF50-140mmF2.8 R LM OIS WR70-196mm F4

100-280mm F5.6

XF70-300mmF4-5.6 R LM OIS WR98-420mm F5.6-8140-600mm F8-11
XF100-400mmF4.5-5.6 R LM OIS WR140-560mm F6.4-8200-800mm F9-11
XF80mmF2.8 R LM OIS WR Macro

112mm F4160mm F5.6