This website uses cookies. By using the site you are agreeing to our Privacy Policy.

10.12.2019 James Byrne

Comment photographier dans un restaurant

James Byrne

James Byrne est un photographe d’art culinaire et de style de vie basé à Newcastle Upon Tyne, au Royaume-Uni.

Lorsque j’ai commencé ma carrière dans la photographie culinaire, je n’imaginais pas à quel point mon travail serait orienté vers les restaurants et les chefs. Je m’imaginais travailler dans un studio regroupant tout mon matériel au même endroit, mais au cours des six dernières années, j’ai parcouru tout le pays, particulièrement à Londres. Je suis installé près de Newcastle dans le nord-est de l’Angleterre et donc je voyage beaucoup !

Mon équipement s’étant considérablement développé durant de la dernière décennie, il devenait nécessaire de l’optimiser pour faciliter mes déplacements. Le système FUJIFILM GFX est la solution parfaite, offrant une qualité spectaculaire et une portabilité devenue primordiale.

Sur la plupart des prises de vues en restaurant, je réalise des photos de nourriture, de boissons, des portraits et des intérieurs. Je commence donc par chercher la meilleure lumière disponible et je construis mon décor autour. Si la lumière est faible, je monte mon « studio portable » pour recréer la lumière d’une fenêtre. Il intègre une source unique, une boîte à lumière, un parapluie profond, un grand diffuseur escamotable, un réflecteur, un panneau de mousse (noir et blanc), des pinces et un bon trépied (haut). Lorsque j’ai l’occasion de photographier dans un restaurant dont je sais qu’il profite de beaucoup de lumière du jour, je voyage aussi léger que possible, n’emportant que mon appareil photo, mon trépied et mon réflecteur.

J’ai utilisé le GFX 50S et une sélection d’objectifs pour photographier des restaurants en Écosse et dans le nord-est de l’Angleterre ces derniers mois. Vous pouvez en voir les résultats ici.

 

Cook House est un restaurant à Newcastle Upon Tyne géré par Anna Hedworth. Les ingrédients qu’elle utilise sont de saison, locaux et les plats sont simples et délicieux. Le restaurant bénéficie d’une belle lumière extérieure et elle a un réel talent pour créer les assiettes les plus « Instagrammables ». J’ai photographié ces plats en utilisant le GF32-64mmF4 R LM WR.

Hjem est un restaurant gastronomique du Northumberland qui a ouvert ses portes cette année. Le chef suédois Alex Nietosvuori crée des plats délicats et précis supposant d’être photographiés de près. J’ai saisi ces plats avec le GF110mmF2 R LM WR et le GF120mmF4 R LM OIS WR Macro, tous deux avec des tubes d’extension macro.

En Ecosse, j’ai photographié Fhior et The Kitchin, à Edimbourg. J’ai enregistré une sélection de plats et des portraits avec les objectifs GF110mmF2 et GF63mmF2.8.

Ce fut un réel plaisir d’utiliser le GFX 50S. C’est tellement génial de disposer d’un appareil photo adapté aux prises de vue mélangeant la lumière naturelle et les flashes. Pour un capteur de cette taille et de cette haute résolution, les performances ISO élevées dans des conditions de faible luminosité sont très impressionnantes. Même lorsque le bruit commence à apparaître, il produit un grain délicat qui ne perturbe pas.

Concernant l’ergonomie, les commandes sont bien placées et il est extrêmement facile de s’y retrouver dans l’obscurité. L’écran est aussi un excellent atout : je peux composer une photo avec l’appareil photo en hauteur sur un trépied sans avoir besoin de le connecter à un ordinateur.

De nombreux photographes culinaires utilisent deux appareils photo – un 24×36 pour le travail documentaire et, souvent, un format moyen pour le travail publicitaire. Le GFX 50S me plaît, car il peut gérer les deux aspects. De plus, les fantastiques modes de simulation de film intégrés à Capture One et Lightroom accélèrent vraiment ma post-production. J’ai beaucoup moins de travail à fournir pour obtenir le rendu recherché.

CATEGORIES