This website uses cookies. By using the site you are agreeing to our Privacy Policy.

04.12.2020 Tristan Shu

Voir en grand le vaste monde

Photographe professionnel spécialisé dans les sports extrêmes et le paysage, Tristan SHU est un FUJIFILM X-Photographe renommé. Il emporte toujours avec lui un grand-angle et le FUJINON XF10-24mmF4 R OIS WR est son choix préféré, explications :

Au cours des 15 dernières années, Tristan Shu s'est forgé une solide réputation de photographe professionnel de sports extrême et de paysage. Ses talents ont attiré vers lui une longue liste de clients prestigieux, parmi lesquels Adidas, Honda, Decathlon, Emporio Armani et bien d'autres. Mais où et comment tout cela a-t-il commencé pour lui et quels conseils peut-il donner à ceux qui veulent suivre ses traces ?

« J'ai décidé de devenir photographe au moment de l’apparition des premiers appareils photo numériques », se souvient Tristan. « Auparavant, je m’amusais à garder la trace de mes sorties en snowboard avec des appareils photo jetables ou avec des compacts numériques ».

« J'aime la photographie pour le frisson qu’elle procure et le défi intellectuel sans cesse renouvelé qui m’est imposé. J'aime le contraste, la couleur et l'impact visuel. J'aime aussi beaucoup le travail d'équipe avec les athlètes et tous ceux qui participent à la création de mes images ».

Photo © Tristan Shu | FUJIFILM X-T3 camera and XF10-24mmF4 R OIS lens, 1/1000 sec at F9, 500 ISO

Son amour pour la photographie s'est développé, tout comme son équipement. Tristan a expérimenté différents systèmes jusqu'à sa découverte, couronnée de succès, de FUJIFILM. « Mon histoire « d'amour » a commencé avec le FUJIFILM X-T2, le premier appareil photo hybride que j'ai utilisé. Je l'ai immédiatement aimé. Son ergonomie, ses performances globales, sa petite taille et son excellent capteur m'ont séduit. L'expérience n'a cessé de se développer à chaque nouvelle version : le X-T3 puis maintenant le X-T4 », se souvient Tristan.

Depuis, il est également tombé sous le charme de l'appareil photo grand format hybride FUJIFILM GFX 100 « Il bénéficie d'un incroyable capteur stabilisé, d'un autofocus plus que performant et d'une qualité d'image époustouflante », s'enthousiasme-t-il.

Photo © Tristan Shu | FUJIFILM X-T2 camera and XF10-24mmF4 R OIS lens, 1/100 sec at F11, 800 ISO

Comme photographe désireux de saisir l’intensité de l'action, Tristan a toujours été un grand fan du XF10-24mmF4 R OIS. Aussi, lorsqu'il a entendu parler de la version actualisée - qui est non seulement de meilleure qualité mais aussi plus compacte, plus légère et résistante aux intempéries - il n'y avait aucun doute pour lui : il devait l’intégrer à son équipement.

« Quand je prends des photos de ski, je dois être assez près du skieur sur la piste pour bien montrer l’action. Du coup, mon appareil photo est souvent éclaboussé de neige. Un objectif résistant aux intempéries rend l'expérience moins stressante. Je n’ai qu’à essuyer la neige avec mes gants ou un chiffon. Auparavant, j’avais des craintes à sortir avec un objectif mal protégé », dit-il en riant.

Photo © Tristan Shu | FUJIFILM X-T3 camera and XF10-24mmF4 R OIS lens, 1/2000 sec at F9, 800 ISO

Alors, quel est le secret d'une photographie « bluffante » ? Selon Tristan, tout se résume à deux éléments clés : la lumière et la composition - toutes deux reposent sur une préparation solide.

« Très souvent, vous voyez des gens arrivant à un lieu, un site célèbre et qui sortent immédiatement leur appareil pour prendre des photos. Or, il est probable qu'il y ait un meilleur angle à trouver », nous dit Tristan. « Personnellement, j'ai tendance à me promener autour de la scène ou du sujet, m'élevant ou en me rapprochant du sol pour voir sous différents angles. Une fois le bon angle trouvé, je commence à déclencher »

C'est une philosophie qu'il transpose dans son travail professionnel où, même si elles procurent un sentiment de liberté et de spontanéité, toutes ses images sont pensées, presque calculées. « Ma recette pour saisir une belle action dans un grand paysage a toujours été de rechercher les meilleurs compositions, lumières et angles possibles pour rendre justice au maximum à la performance de l'athlète », explique-t-il. « J'aime découvrir la zone pour trouver le meilleur arrière-plan, le plus beau paysage. J'utilise des applications sur mon smartphone pour voir comment la lumière naturelle est susceptible d'embellir la scène et comment le soleil est positionné à l’aube, au crépuscule et tout au long de la journée ».

Photo © Tristan Shu | FUJIFILM X-T2 camera and XF10-24mmF4 R OIS lens, 1/4 sec at F22, 100 ISO

Pour Tristan, le XF10-24mmF4 R OIS WR s’appuie sur un objectif déjà décisif et le rend encore meilleur. « J'étais un grand fan de la première version et je l'ai beaucoup utilisée - le XF10-24mmF4 R OIS WR reprend tout ce que j'aimais et il m’apporte plus encore. Il est plus léger, plus compact et plus résistant aux intempéries, sans aberration chromatique. Il m’offre une qualité d'image exceptionnelle du centre aux bords du cadre », dit-il, très enthousiaste.

  "Il m'arrive souvent de marcher ou de skier pendant des heures avec mon sac photo sur le dos. J'aime le fait que, malgré sa légèreté et sa compacité (en comparaison avec les objectifs pour DSLR), le XF10-24mmF4 R OIS WR ne fasse aucun compromis sur la qualité de l'image.

« Je recommande cet objectif à tous ceux qui veulent "shooter" avec un large angle de champs. C'est tellement facile et amusant », conclut-il. « Lorsque vous regardez le monde à travers un objectif grand-angle, vous pouvez englober le fantastique paysage qui se déploie devant vos yeux…à vous de bien cadrer ! ».

Photo © Tristan Shu | FUJIFILM X-T4 camera and XF10-24mmF4 R OIS lens, 1/5400 sec at F4, 800 ISO

Vous voulez créer de superbes photos grand angle comme Tristan ? Ces quelques conseils vous aideront à reproduire son style...

Au plus près de l’action

Les objectifs grands-angles produisent un effet fantastique en donnant au spectateur l'impression d'être au cœur de l'action. Pour obtenir de bons résultats, il est essentiel que votre appareil photo soit aussi proche que possible du sujet. Cela est parfaitement résumé par une citation du célèbre photographe de guerre américano-hongrois et fondateur de Magnum Photos, Robert Capa, déclarant « Si vos photos ne sont pas assez bonnes, c’est que vous n'êtes pas assez près du sujet ».

Restez attentif à la composition

En raison de l’exagération de la perspective propre à ces objectifs, il est parfois difficile de maintenir l’horizon photographique parallèle son référentiel naturel et d'avoir les bords de l’image bien verticaux. Essayez de garder l'appareil photo parfaitement droit pour éviter ces effets et aidez-vous avec l’horizon électronique de l’appareil. Faites également attention à la façon dont vous positionnez l’appareil car de très petits mouvements se traduisent par de grands changements de composition dans l'image finale.