This website uses cookies. By using the site you are agreeing to our Privacy Policy.

19.12.2018 Julien Apruzzese

FUJIFILM & Capture One PRO / Outils

Julien Apruzzese

Passionné d’art et de science, photographe et retoucheur, je me vois comme un créateur d’image. A l’instar du peintre, le rendu réaliste ne me plaît guère, je lui préfère une esthétique picturale, basée sur une interprétation du réel.

Depuis 2013, je dirige un studio de photographie et de retouche dédié à la création d’image de marque. Concept, lumière et post-production, c’est un service complet répondant aux besoins des différents pôles de communication.

Ambassadeur des marques Fujifilm et Profoto, formateur expert des logiciels Capture One Pro et Photoshop, je développe aujourd’hui un studio de recherche et développement spécialisé dans les outils de post-production.

L’outil Courbe.

L’outil Courbe de Capture One Pro est unique pour deux raisons, sa courbe Luma et l’option outil flottant. Pouvoir dimensionner jusqu’au plein écran l’outil Courbe est une fonctionnalité précieuse. Nous pouvons travailler de manière plus précise. Mais qu’est-ce que la courbe Luma ?

L’outil Courbe, en mode RGB, nous permet de changer la distribution tonale d’une image, mais il est lié à la saturation. Parfois ce comportement est pratique, parfois non. Capture One Pro propose donc le mode Luma, qui nous permet de changer la distribution tonale aussi mais sans être lié à la saturation, comme vous pouvez le voir sur les deux images ci-dessus. En principe, cela fonctionne comme changer la distribution tonale sur le canal L d’un outil Courbe en mode Lab ou sur l’outil Courbe en mode RGB et en mode de fusion Luminosité, dans Photoshop (bien que les mathématiques ne soient pas les mêmes).

Donc, nous avons deux modes dans un outil si précis et puissant que je l’utilise pour remplacer les curseurs Contraste et Luminosité dans l’outil Exposition. Pourquoi ?

Parce que Luminosité équivaut à travailler sur la courbe en mode RGB avec un point supplémentaire et Contraste, identique mais avec deux points supplémentaires.

Cependant, dans l’outil Courbe, nous pouvons placer ces points où nous voulons, en travaillant avec eux de manière symétrique ou asymétrique et choisir de les utiliser en mode RGB, lié à la saturation, ou en mode Luma, non lié à la saturation.

De plus, nous devons comprendre quelque chose d’important. Les ajustements de contraste sur une courbe sont représentés par la pente. Lorsque nous travaillons avec un point supplémentaire, comme la première image de gauche, nous ajoutons non seulement de la densité à notre image mais nous créons aussi deux contrastes différents du fait de deux nouvelles pentes différentes. De 0 à 128 en valeur d’entrée, nous diminuons le contraste. De 128 à 255, nous augmentons le contraste.

Quand quelqu’un dit que nous ajoutons du contraste avec une courbe en S, ce n’est pas exact. Comme sur la seconde image de gauche, de 0 à 64 et de 192 à 255, nous diminuons le contraste ! Nous augmentons uniquement le contraste de 64 à 192 en valeur d’entrée. Pourquoi est-ce si important ?

Parce que, puisque le mode RGB est lié à la saturation, nous pouvons utiliser ce comportement pour travailler avec la courbe comme avec une courbe SAT vs LUM. Comment ? Comme vous pouvez le voir sur la troisième image de gauche, globalement nous ne changeons pas beaucoup la densité de notre image car la courbe tourne autour de la ligne médiane. Mais en jouant doucement avec ces trois points, nous créons quatre nouvelles pentes différentes, et donc quatre modifications de saturation ! De 0 à 32, nous diminuons la saturation. De 32 à 64, nous augmentons la saturation. De 64 à 128, nous diminuons la saturation. Et de 128 à 255, nous gardons la saturation d’origine.

J’utilise l’outil Courbe en combinant une courbe en mode RVB pour travailler ma saturation par gamme tonale et une en mode Luma pour travailler mes densités et contrastes par gamme tonale. Un outil puissant et précis ! D’après mon expérience, le travail sur la saturation par gamme tonale peut réaliser de la magie sur certaine image.

L’éditeur de couleur et ses options d’uniformité.

L’outil Editeur de Couleurs propose trois modes : Basique, Avancé et Ton Chair. Le mode Basique peut être ignoré pour le mode Avancé. Le mode Avancé est pour moi l’outil le plus important de Capture One Pro. Et le mode Ton Chair. Pourquoi ce nom ? Parce qu’historiquement, il a été beaucoup utilisé pour traiter la peau. Mais son principe peut être utilisé sur tout (et humblement je souhaiterais que Phase One change son nom) !

Comment fonctionne ce dernier mode ? Comme en mode avancé, nous sélectionnons d’abord des valeurs de teinte et de saturation dans notre image, puis nous pouvons décaler les valeurs de teinte, de saturation et de luminosité des pixels sélectionnés dans la section Valeur (mais de manière plus subtile qu’en mode Avancé). Dans la section Uniformité, nous pouvons aller plus loin. Nous pouvons compresser les valeurs vers une valeur absolue de teinte, représentée par un point à l’intérieur de notre sélection, une valeur absolue de saturation, représentée par le curseur gauche et une valeur absolue de luminosité, représentée par le curseur droit.

Sur l’image de droite ci-dessus, nous avons sélectionné les teintes du vert au bleu et les saturations de 100% à environ 20%. Et nous avons demandé de compresser toutes les teintes sélectionnées à une valeur absolue de 199, un bleu / vert, toutes les saturations sélectionnées à une valeur absolue de 46 et la luminosité de toutes les couleurs sélectionnées à une valeur absolue de 41. Le résultat est précis et impressionnant, ce qui rend cet outil si unique !

Ainsi, lorsque nous comprenons le principe des options d’uniformité, nous pouvons les utiliser sur tout, car nous pouvons créer plusieurs Editeurs de Couleurs en mode Ton Chair avec plusieurs calques.

Téléchargez Capture One 12

Download