Nicolas Cazard

France
BIOGRAPHY

Parisien d’adoption, Nicolas Cazard retourne régulièrement sur sa terre natale, la Normandie. L’occasion de photographier ce lieu qu’il affectionne particulièrement. Il a adopté les boîtiers et objectifs de la série X dès le lancement du X100 en 2012. Son domaine de préférence reste le portrait en noir et blanc, même si les paysages en couleur sont également une de ses priorités. Les voyages sont pour lui toujours l’occasion d’emporter son matériel photo. Il collabore régulièrement avec des agences de publicité mais se laisse aussi convaincre de couvrir quelques mariages. Adepte de l’interactivité qu’offre le web, il est présent sur de nombreux réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, ou encore Flickr, toujours à l’affût d’inspiration et de rencontres photographiques.

COMMENT

Après dix années de fidélité aux boîtiers plein format, j’ai découvert l’univers de la gamme FUJIFILM pour ne plus la quitter grâce au premier X100. Depuis, j’ai abandonné mes 6 kilogrammes de matériel. Fuji m’a appris à faire de la photo autrement, ou plutôt à redécouvrir l’essence même de la photographie. Le plaisir de la composition, prendre le temps, et ne pas appuyer sans cesse sur le déclencheur en mode rafale. Une véritable philosophie propre à la marque. J’ai pu retrouver ce plaisir aussi bien avec les différentes versions du X100 qu'avec le X-E1 ou le X-Pro1. Aujourd’hui je travaille avec le X-T1. La qualité optique exceptionnelle du XF18-55 mm couvre l'essentiel de mes besoins. Cependant le XF56mm avec sa fantastique ouverture à f/1.2 est sans doute l'objectif qui me sert le plus. Je ne suis pas un technicien et je photographie essentiellement au feeling. De par leur simplicité d’utilisation, mes boîtiers, même en travaillant en manuel sont une extension naturelle ma vision et de mode de travail.

© FUJIFILM Corporation